Retour sur la 9e édition du Club utilisateurs de Decidim

Sarah Krichen
Photo de groupe du Club utilisateurs de Decidim

Le vendredi 30 septembre, nous organisions la réunion du Club des utilisateurs francophones de Decidim. Après deux années sans événement en présentiel, c’est dans nos nouveaux bureaux du 18e arrondissement de Paris que plus d’une vingtaine de nos clients et partenaires se sont retrouvés pour une journée centrée sur la participation citoyenne.

Au programme de cette journée du Club :

  • un exposé des nouveaux usages des plateformes ;
  • une visualisation de la participation citoyenne via l’outil Metabase ;
  • l’annonce du lancement de notre nouveau programme « Open Climate Politics » ;
  • une présentation des enjeux et décisions d’OSP autour du produit Decidim ;
  • et pour finir, un temps de sensibilisation aux communs numériques et au rôle de l’État dans son développement par Sébastien Shulz.

Des conventions citoyennes aux pétitions, aperçu des nouveaux usages des plateformes de participation.

Les pétitions constituent un levier de participation de plus en plus recherché par les administrations et identifié par les citoyens. Le logiciel Decidim permet déjà la mise en place de pétitions, mais son utilisation s’est principalement limitée à l’échelon national (voir les plateformes de l’Assemblée nationale et du Sénat). Le département de la Loire-Atlantique a ouvert la voie à la mise en place de cet outil de participation directe dans un cadre plus local : celui du droit d’interpellation porté par la réforme constitutionnelle du 28 mars 2003. Pendant cet atelier, Valentin Chaput et Lisa Giner ont présenté les nouvelles perspectives sur cette forme de participation plus directe qui reste selon nous à démocratiser davantage à toutes les échelles.

Les conventions citoyennes sont également en vogue, et la participation numérique y joue un rôle. Chez OSP, nous avons déjà participé à la réalisation de plusieurs conventions citoyennes, comme outil support à la marge (plateforme externe de la Convention citoyenne pour le climat, Conférence pour l’avenir de l’Europe), parfois comme animateur principal (Assemblée locale de Nancy). Dernièrement, nous avons participé à la coordination et à l’animation de la convention citoyenne étudiante de l’Université Paris-Est Créteil, sur le thème de l’alimentation en 2021 et du numérique en 2022. L’occasion pour Chanez Delorme et Antoine Gaboriau de démontrer les usages novateurs de la participation numérique dans le cadre de ces différents dispositifs.

La participation c’est bien, analyser cette dernière c’est encore mieux

Voilà deux ans maintenant, nous avons mis en place un nouvel outil pour analyser et communiquer sur la participation citoyenne : Metabase. Depuis sa mise en service, cette solution open-source est utilisée pour avoir une vue plus globale des budgets participatifs, des questionnaires, des consultations. Elle peut également fournir des exports spécifiques pour les besoins des organisations utilisant Decidim. Les participant•e•s de cet atelier présenté par notre équipe data ont ainsi pu avoir une présentation des fonctionnalités et cas d’utilisations de Metabase, ainsi que les quelques concepts basiques permettant de le prendre en main.

La visualisation des données n’étant pas suffisante, d’autres chantiers s’ouvrent en parallèle de cette dernière : détection automatique des comptes frauduleux (les fameux bots qui font la peine de tant de plateformes numériques), la mise en place d’algorithmes d’analyse de contributions sur les données ouvertes etc. En bref, la donnée n’a pas finie d’être utile pour mieux comprendre les contributions des participant•e•s, et mieux transmettre leurs attentes auprès des décideurs.

Présentation en avant-première d’Open Climate Politics 

L’équipe d’Open Source Politics est convaincue que nous sommes collectivement très loin d’atteindre les objectifs de réduction des émissions nécessaires au maintien d’une planète vivable à l’horizon de quelques décennies. Il n’existe pas de réponses magiques, seulement des choix à faire. L’expertise sur la participation citoyenne nous semble importante pour les rendre visibles, en débattre, les arbitrer et en mesure les effets. Entourée de plusieurs partenaires, l’équipe d’Open Source Politics développe de nouvelles démarches d’accompagnement des acteurs publics qui veulent conjuguer de fortes ambitions climatiques et démocratiques. 

Les enjeux et décisions autour du produit Decidim

Open Source Politics est l’un des principaux contributeurs au logiciel libre Decidim. En s’inspirant des besoins des institutions et des utilisateurs, nous développons de nouvelles fonctionnalités et améliorons celles qui existent déjà. Cette responsabilité nécessite un processus bien coordonné et complexe car il est crucial de suivre attentivement et de contribuer à la stratégie et la feuille de route de la communauté Meta-Decidim. Pendant 45 min. Simonas Zilinskas, notre nouveau responsable produit, ainsi que ses collègues Lucie Grau et Quentin Bernigaud, ont présenté à l’assemblée le processus produit d’OSP au travers de nombreux exemples et d’un mini-atelier. L’occasion pour lui d’annoncer l’ouverture de la feuille de route de la Decidim_app qui compile toutes les fonctionnalités centrales que la communauté et Open Source Politics ont co-développées. Pour en savoir plus à ce sujet, nous vous invitons à consulter notre article sur le sujet et à contribuer à la co-construction de notre version du logiciel Decidim.

Cette nouvelle approche du produit permettra à l’équipe d’OSP de travailler sur des fonctionnalités qui satisferont une grande majorité de nos institutions partenaires. Non seulement la feuille de route sera ouverte et disponible à toutes et tous, mais des ateliers seront régulièrement proposés à nos clients afin de valoriser l’intelligence collective de notre communauté en France tout en discutant de ces mêmes changements innovants avec la communauté Meta-Decidim internationale.

Pour finir cette journée du club Decidim, une ouverture sur les communs numériques.

L’invité spécial de la journée était Sébastien Shulz, docteur/enseignant en sociologie et initiateur du collectif pour une société des communs. Il est venu nous parler de sa thèse « Transformer l’État par les communs numériques : Sociologie d’un mouvement réformateur entre droit, technologie et politique (1990-2020) ».

Entre éléments de réponses théoriques et pratiques, Sébastien nous a fait part de ses recherches en remontant de la naissance de ces ressources numériques ouvertes aux questions qu’elles soulèvent, notamment celle de la transformation des Etats par l’ouverture qu’offre et impose l’utilisation de ces communs.

Un vrai moment d’échange et de sensibilisation, idéal pour prendre du recul et se remémorer la charge politique qu’est de travailler avec Decidim, le « commun de la participation citoyenne ».

Pour aller plus loin :

Restitution en vidéo de la présentation de la soutenance de thèse de S. Shulz du 10 décembre 2021 à l’Université Gustave Eiffel.


Toutes les images de cette journée sont de Sarah Krichen et sont sous licences Creative Commons, CC BY-SA 4.0.


Plus d'articles