L’inclusion numérique – un enjeu d’importance pour la participation

L’inclusion numérique – un enjeu d’importance pour la participation

Dans un contexte de défiance institutionnelle, de nombreux espoirs s’appuient sur le numérique. Les civic tech ont ainsi pour ambition de renforcer l’engagement citoyen et la participation. Toutefois, 13 millions de Françaises et Français ressentent des difficultés avec les usages de l’internet. Ce contexte pourrait vite venir freiner le développement des civic tech. Comment garantir l’inclusion des publics éloignés sur les outils numériques de participation citoyenne ? Ce paradoxe était au centre des échanges de la table-ronde « Inclusion numérique – un oubli de la participation » lors des Rencontres Nationales de la Participation de Mulhouse.

Le numérique et la participation citoyenne

Animé par David Prothais, administrateur de l’Institut de la Concertation et de la Participation Citoyenne, le débat a réuni :

  • Emma Ghariani- Co-directrice de La Mednum
  • Virgile Deville – Directeur Produit, Co-fondateur d’Open Source Politics
  • Anne-Claire Dubreuil – Directrice de projet transformation numérique chez Sicoval

Les intervenant·e·s ont notamment souligné l’importance d’associer médiation numérique et participation citoyenne dans le but de réduire les inégalités d’accès au numérique. En effet, la participation en ligne se veut libre et ouverte mais se doit d’être accessible au plus grand nombre. Toutefois, il convient de noter qu’à l’heure actuelle, les civic tech sont encore loin de toucher le grands publics et que leurs participant·e·s présentent des profils sociologiques assez homogènes. A cela s’ajoute des biais sociologiques potentiellement introduits directement dans le code informatique par les développeur.e.s. Dans le secteur du développement informatique, on retrouve encore très majoritairement des hommes d’un niveau d’étude élevé et provenant de classes sociales privilégiés. Les civic tech doivent donc porter une grande attention à ce phénomène. Dans le cas contraire, les modèles développés seront non-inclusif et de facto non-démocratiques.

L’inclusion numérique au coeur du projet de Decidim et d’Open Source Politics

Depuis sa création, Open Source Politics attache la plus grande importance à inclure un large public dans ses missions. Dans cet esprit, nos équipes mettent tout en oeuvre pour simplifier le parcours utilisateur·trice et améliorer l’accessibilité de la plateforme. Open Source Politics s’attache également à adapter la communication de ses plateformes aux différents publics. Pour nos partenaires, nous produisons des contenus Facile à lire (FAL) à destination des utilisateur·trice·s.

Une session d’utilisateur représenté

Il convient également de noter que Decidim est conforme à la norme Web Accessibility Initiative (WAI). Le législateur français s’est aligné sur les directives européennes pour le Référentiel général d’accessibilité pour les administrations (RGAA). L’accessibilité à la plateforme fait l’objet de la plus grande attention par la communauté Decidim.

Decidim est un projet qui milite pour la création d’espaces numériques inclusifs. Des fonctionnalités ont été pensées avec cette problématique en tête. Par exemple, les utilisatrices et utilisateurs représenté.e.s permettent à une administratrice ou un administrateur de consigner une contribution « en tant que » afin de rendre visible sur la plateforme les contributions de publics éloignés du numérique.

Pour lutter contre les biais de genre introduits directement dans le code, l’association Decidim a mis en place le DecidmFemDev Program qui octroie des bourses aux femmes et personnes non-binaires souhaitant contribuer au développement de Decidim.

L’exemple d’Emmaüs Solidarité

L’instance Decidim d’Emmäus Solidarité

A titre d’illustration, Open Source Politics a accompagné l’association EMMAÜS Solidarité dans la mise en œuvre d’une consultation interne pour déterminer les orientations stratégiques de l’association. La plateforme recense 284 inscrit·e·s, 74 propositions et 12 rencontres. Par ailleurs, l’association Emmäus Solidarité a également lancé deux enquêtes : une pour les salarié·e·s, bénévoles, adhérent·e·s et une pour les personnes accompagnées. Dans cet esprit, les organisatrices et organisateurs ont utilisé la fonctionnalité « Utilisateur représenté » lors des rencontres avec des personnes accompagnées. Nos consultant.e.s ont participé à plusieurs de ces rencontres pour assister en personne les publics éloignés qui souhaitait contribuer. Les résultats ont permis d’alimenter les travaux avec des contribution diverse reflétant les différentes parties prenantes d’Emmäus et de contribuer à l’élaboration de la stratégie de l’association pour la période 2020-2025.

L’inclusion numérique, un éco-système d’acteurs

10% de la population française exprime des difficultés avec l’internet, ça fait beaucoup !

Emma Ghariani, Co-directrice de la Mednum

En effet ! Et c’est pour cette raison qu’à Open Source Politics, nous sommes sociétaires depuis plusieurs années de la La MedNum, une SCIC dont l’Etat est également actionnaire et qui rassemble les professionnels de l’inclusion en co-organisant chaque année Numérique en Commun[s]. Au contact de cet écosystème, nous apprenons énormément et nous nous tenons au courant des services qui se développent et qui peuvent apporter des solutions.

De son côté, la puissance publique s’engage de plus en plus pour l’inclusion numérique. Les fonds publics ont été décuplé ces dernières années, passant de quelques centaines de milliers d’euros à 250 millions, faisant de l’inclusion numérique un enjeu de société auquel une réponse d’envergure doit être apportée. Grâce à cela, de nouveaux projets voient le jour, l’écosystème de l’inclusion se développe. On peut notamment citer les pass numériques d’#APTIC qui permettent de financer des formations dans des milliers de Tiers-Lieux en France et Aidants Connect, une startup d’État lancée pour accompagner les publics en difficulté dans leur démarches en ligne. Un Kit d’intervention rapide recense de nombreux documents et supports pour faciliter l’accompagnement des personnes éloignées de l’informatique par des professionnels de la médiation numérique.

Open Source Politics est fière de prendre part à ce mouvement pour une démocratie ouverte et inclusive.

Chef.fe de projet web

Chef.fe de projet web

Vous recherchez une expérience professionnelle porteuse de sens et d’impact sur notre système démocratique ? L’équipe d’Open Source Politics vous accueille pour un stage ou une alternance au contact de démarches pionnières en matière de participation citoyenne.

Présentation de l’entreprise

Open Source Politics est l’un des leaders français du secteur en pleine croissance de la civic tech. Depuis plus de trois ans, nous accompagnons plus d’une soixantaine d’institutions et acteurs privés de premier plan dans leurs concertations numériques et budgets participatifs grâce à Decidim, la plateforme de participation citoyenne d’envergure utilisée dans une vingtaine de pays.

Véritable entreprise-écosystème, nous défendons avec nos partenaires en France et à l’étranger une certaine vision de la démocratie participative numérique axée sur la transparence, la collaboration, le respect de la vie privée et l’accessibilité.

Notre équipe de 24 personnes accompagne des collectivités locales de toutes tailles, en France et à l’étranger, mais aussi des institutions comme l’Assemblée nationale, le Sénat ou encore la Commission nationale du débat public.

Description de la mission

Au sein de l’équipe d’Open Source Politics, vous assurez la liaison entre l’équipe conseil et l’équipe produit/technique. Faisant partie intégrante d’une équipe aux multiples expertises, vous prendrez en charge les missions suivantes :

  • Gestion et suivi de projet technique
  • Rédaction des expressions de besoin client et des comptes-rendus
  • Rédaction des spécifications techniques et des fiches de recette
  • Formalisation des plannings et chiffrages
  • Gestion des livrables, contrôle de la qualité des réalisations et du respect des chartes éditoriales, graphiques et des contraintes techniques

Vous serez à la fois en charge du suivi des lancements de nouvelles plateformes web mais également du suivi de  développement de nouvelles fonctionnalités commandées par nos clients, de l’expression de besoin jusqu’à la mise en production en passant par la phase de recette. 

Profil recherché

  • Formation en : conduite de projets, école de commerce, ingénieur ou nouvelles technologies 
  • Première expérience dans le domaine du web apprécié (agence ou start-up)
  • Capacité à travailler en équipe dans un cadre souple et informel
  • Aisance rédactionnelle et relationnelle
  • Autonomie et rigueur
  • Flexibilité et réactivité
  • Maîtrise des outils de collaboration en ligne appréciée (Google Drive, Notion, Github)
  • Une appétence pour les nouvelles technologies et l’Open Source
  • Anglais courant, l’espagnol est un plus

Forme du contrat et rémunération

  • Stage (6 mois) ou alternance 
  • Disponibilité : dès que possible
  • Rémunération légale + 50 % du titre de transport
  • Forte possibilité d’embauche ou de missions au terme du stage ou de l’alternance
  • Locaux : 14 rue Soleillet dans le 20ème arrondissement à Paris, télétravail et/ou présentiel, selon l’évolution de la situation sanitaire et vos préférences

Envoyez vos candidatures (CV + email d’introduction) à produit@opensourcepolitics.eu